Choix de la colonie éleveuse

Choisir une bonne colonie (forte, populeuse et douce) si possible avec une vieille reine de 2-3 ans. Ce qui va motiver les abeilles à tirer les cellules royales qu’on veut leur « imposer » Remarque : un élevage de reines ne peut réussir que si les abeilles de la colonie éleveuse sont gorgées de miel. En période de disette, il faut les nourrir préalablement pendant une semaine même si la colonie dispose de bonnes réserves. (sirop de miel de fleurs).

Jour "J" = jour de monter en station

Jour "J-14"

Orphelinage de la colonie éleveuse

Enlever la vieille reine et la mettre de côté dans une ruchette avec 1 cadre de couvain avec des abeilles, 1 cadre de pollen + du sirop. La mettre en cave 3 jours pour la désorienter ou la déplacer de rucher.

Formation du starter

Placer dans une ruchette fermée, mais dotée de trous de ventilation assez grands (minimum 2dm2) un cadre garni de pollen et de miel et un cadre vide saturé d’eau, en laissant un espace vide entre eux pour pouvoir placer le cadre d’élevage. Tartiner du miel de fleurs pâteux contre les parois pour obliger les abeilles à se gorger. Secouer dans cette ruchette les abeilles de 4 cadres de couvain de la ruche éleveuse. Fermer. Placer dans un endroit frais au moins 2 heures.

Greffage des larves : avoir deux bâtons avec des cupules propres

Vous pouvez vous fournir de couvain sélectionné chez les moniteurs-éleveurs.

Actuellement on transfère plutôt les larves avec un picking mais on pourrait aussi découper de cellules.

Les larves supportent très bien d’être refroidies, par contre, elles meurent rapidement dans l’air chaud et sec. Il est donc préférable de faire le greffage le soir, ce qui permet de prendre son temps et de travailler calmement. Prendre les larves les plus jeunes possibles, soit âgées de 12 à 24 heures (1 – 1,5 mm). Un cadre d’élevage contient entre 20 et 30 cellules.

Introduction des larves

Environ trois heures après avoir formé le starter, frapper la caisse d’un coup sec sur le sol afin de faire tomber les abeilles sur le fond, puis l’ouvrir brièvement pour introduire le premier cadre contenant les larves. Après l’avoir refermé, mettre le starter dans un endroit frais et sombre pour 24 heures, par exemple dans une cave. Ne plus le déranger durant 24 heures Mettez le deuxième bâton greffé dans votre colonie éleveuse (ce qui double vos chances)

Jour "J-13"

Réunion starter-colonie : le lendemain, 24 heures après

Bien contrôler si il n’y a pas déjà des cellules royales dans la colonie et, le cas échéant, les détruire.

Mettre toutes les cellules amorcées sur le même cadre d’élevage et le mettre au milieu de la colonie. Remettre les abeilles du starter dans la colonie-éleveuse. Un starter en bonnes conditions devrait avoir amorcé l’élevage de 20 à 25 larves royales.

Remarque : certains mettent 1 grille à reine devant l’entrée de la ruche pour éviter qu’une reine fécondée (essaim) s’introduise à l’intérieur et tue les cellules.

Jour "J-12" à "J-10"

Siropter la colonie éleveuse pendant 4 jours

3dl de sirop de miel à donner le soir

Jour "J-9" à "J-5"

Le 5èm jour

Les cellules royales sont fraîchement operculées. On peut les laisser dans la ruche ou éventuellement les mettre en couveuse à 35°.

Entre le 6èm et le 9èm jour

C’est la période où les nymphes royales sont très sensibles aux chocs (elles sont suspendues par un fil dans leur cellule), il ne faut donc plus toucher le cadre d’élevage.

On profite de ce temps libre pour préparer les cadrons des ruchettes

Jour "J-4"

Pose des bigoudis

La période sensible aux chocs est terminée, on met les bigoudis sur les cellules pour que les reines restent séparées à leur naissance et ne s’entre-tuent pas (il faut néanmoins travailler avec douceur et sans brusquerie).

Contrôler la ruche afin qu’il n’ y ait pas de cellules sauvages.

Jour "J-3"

On profite de ce jour de tranquilité avec l'élevage pour finaliser les ruchettes de fécondation en garnissant les nourrisseurs d'Apifonda, entre 500 et 600g par nourrisseur.

Jour "J-2"

Formation des ruchettes

Quand les butineuses sont au dehors, former un essaim artificiel avec les abeilles de la ruche éleveuse (important). Filtrer les mâles si les ruchettes vont en station.

Peupler les ruchettes de fécondation fermées avec 100 g d’abeilles pour des apidéas et 250 g pour des ruchettes en bois.

Peupler toutes vos ruchettes. Le nombre de ruchettes à préparer est en fonction du nombre de cellules abouties (reines déjà nées dans le bigoudi ou qu’on voit bouger dans les cellules quand on les mire).

Introduire la reine vierge directement sur les abeilles.

Parfois, 1 à 2 reines ne sont pas nées, alors introduire la cellule dans la ruchette. Mettre les ruchettes à la cave. Ne pas les serrer les unes contre les autres (risque d’échauffement). Donner de l’eau à boire avec un spray.

Jour "J-1"

Annonce de sa montée en station

S'annoncer 24h à 48h au responsable de la station avant sa montée en station.

Jour "J"

Monter les ruchettes en station et les ouvrir une fois que le responsable vous en a donné l’autorisation.

Dans les jours qui suivent, la reine sortira pour l’accouplement avec 8 à 10 mâles.

Jour "J+14"

Redescente de station

Après deux semaines, la reine devrait être en ponte.

Sa spermathèque est remplie et la réserve de sperme devrait suffire pour 4 années de ponte. L’apiculteur peut alors utiliser cette reine pour remplacer une reine qui ne lui donne pas satisfaction.

Activités du moniteur-éleveur

Agenda global

27 Mar 2019
08:00PM - 10:00PM
SAMN, Stamm
04 Avr 2019
08:00PM - 11:00PM
SAMN, Assemblée générale de printemps
11 Avr 2019
08:00PM - 10:00PM
La Chaux-de-Fonds et environs, Assemblée Générale
13 Avr 2019
08:00AM - 04:00PM
SABE, Journée de corvées du rucher-école & repas des 25 ans