Foire Aux Questions

Questions personnelles

Aurais-je le temps nécessaire à consacrer à mes abeilles ?

Suis-je prêt(e) à faire un investissement financier pour pouvoir pratiquer l’apiculture dans de bonnes conditions ?

Questions pratiques

J’aimerais débuter en apiculture, que dois-je faire ?

A qui le futur apiculteur(trice) doit-il demander une autorisation ?

Est-ce qu’il y un règlement pour installer des ruches dans son jardin ? 

Rapport de voisinage ?

Quels sont les avantages et les inconvénients des différents types de ruches ?

Où acheter des abeilles ?

Est-ce que l’apiculture rapporte de l’argent ?

J’aimerais déplacer des colonies d’un canton dans un autre. Que dois-je faire ?

Où doit-on s’inscrire pour obtenir l’aide cantonale aux débutants en apiculture ?

Comment choisir un bon emplacement pour son rucher ?

Quel est le matériel indispensable pour commencer ?

Réponses :

1. Choisir l'emplacement du rucher

Comme débutant, il est préférable de choisir un emplacement fixe pour s'habituer aux abeilles et faire ses armes en apiculture.

On pourrait certainement installer des ruches à beaucoup d'endroits, mais les particularités locales méritent un examen sérieux. Voici quelques conseils et lignes directrices: 

  • L'installation d'un rucher n'est pas autorisé partout, renseignez-vous auprès de la commune. 
  • Examinez bien à l'avance les conditions climatologiques. Tous les endroits où l'air froid peut s'accumuler et, où le brouillard à tendance à stagner sont défavorables à l'apiculture. 
  • Vérifiez s'il existe assez de nourriture aux abeilles durant toute la saison dans les environs. 
  • La présence d'une source d'eau naturelle est un avantage. Si elle fait défaut, un abreuvoir fera l'affaire. 
  • L'emplacement des ruches doit être tranquille et bien protégé d'un ensoleillement direct et des vents. Prévoyez donc un endroit où quelques arbres ou haies forment un abri contre le vent et procurent de l'ombre aux ruches pendant les heures chaudes de la journée. L'autre utilité de ces arbres et arbustes est d'obliger les abeilles à s'envoler à une hauteur dépassant celle des passants, important si vous devez protéger le public du passage des abeilles dans le cas où la distance entre le rucher et le public ne peut être allongée. 
  • Choisissez, si possible, l'orientation favorable des trous du vol vers le sud-est. 
  • Avant l'installer vos ruches sur l'emplacement de votre choix, vous devez informer vos voisins de votre intention et obtenir leur consentement. 
  • La proximité des voies publiques est à exclure. 
  • Vérifier si votre emplacement n'est pas sous un séquestre (voir FAQ "Inspecteur des ruchers, Service de la Consommation et des affaires vétérinaires" de notre site) car vous ne pourrez pas faire entrer vos futures abeilles dans votre rucher le jour où vous le souhaiterez. 

Par votre adhésion à l'une des sociétés neuchâteloises d'apiculture, vous pourrez certainement avoir l'avis d'un apiculteur sur l'emplacement souhaité ou qu'il vous indique un autre emplacement possible.

2. Annoncer l'emplacement de votre rucher au service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV)

L'élevage d'abeilles entre dans la législation des animaux de rente et de ce fait, il est soumis à un certain nombre de règles vétérinaires par rapport à la production primaire.

Lorsque vous serez en production de miel, de pollen et autres produits de la ruche, votre production sera soumise aux règles concernant les denrées alimentaires. Vous trouverez celles-ci regroupées dans la FAQ "Miel, pollen, gelée royale, étiquette, législation suisse" de notre site.

Dans un premier temps, il est indispensable de vous annoncer à l'inspecteur cantonal des ruchers ou au service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV).

On vous attribuera un numéro de rucher que vous devrez apposer bien visiblement sur votre rucher.

3. Adhérer à une section neuchâteloise d'apiculture

Votre demande d'adhésion, généralement auprès des caissiers des sociétés neuchâteloises d'apiculture, vous permettra d’obtenir de précieux conseils pratiques, des formations continues et des formations pour les débutants.

Ces sociétés sont des sections de la Fédération Cantonale Neuchâteloise d'Apiculture (FCNA) et de la Société Romande d'Apiculture (SAR). De ce fait, vous pourrez participer aux formations continues FCNA, vous aurez accès aux Apicours SAR, recevrez le petit journal SAR et assurerez votre rucher contre l'assurance vol et déprédations.

4. Inscrivez-vous aux formations APICOURS

Chaque année, la FCNA met sur pied des cours allant des connaissances générales de l'abeille jusqu'aux travaux pratiques. Ces cours sont utiles à tous, débutants ou apiculteurs confirmés, pour réactualiser leur technique et leurs connaissances.

5. Acheter votre matériel

Pour vous conforter dans cette nouvelle passion et avant d'acheter toute la liste de matériels ci-dessous, vous aurez peut-être la possibilité de pratiquer dans le rucher d'un apiculteur plus chevronné. Demandez à un membre de votre section s’il serait disposé à partager une saison apicole en sa compagnie.

Il existe différents systèmes de ruches. Les plus courants dans notre région sont les ruches Dadant 10 et 12 cadres (DB10 et DB12) en toit plat ou toit chalet et les ruches magasin CH. Réfléchissez bien avant de choisir votre type de ruche. Les formats standard permettent davantage de collaboration.

Pour obtenir des abeilles, vous allez devoir vous approcher d'un apiculteur. Ce dernier vend généralement une reine et 3 à 5 cadres d’abeilles avec du couvain.

Cet achat vous le ferez la toute première fois lorsque vous peuplerez votre ruche mais également après d’éventuelles pertes hivernales afin d'insérer des cadres ayant un format identique au vôtre.

Il vous arrivera certainement de devoir renforcer une colonie en y additionnant un cadre prélevé dans une autre ruche plus forte ou d'y apporter un cadre de nourriture si elle devait en manquer.

Voici comme exemple le contenu d’une ruche Dadant pastorale 12 cadres, auvent monté, toit chalet, avec cadres de corps.

  • 1 * fond anti-varroas pour ruche D12 avec une grille en acier inox 
  • 1 * nourrisseur D12 
  • 1 * couvre cadre D12 
  • 2 (ou plus) hausse D12 avec cadres 
  • 1 * chasse-abeilles 
  • 1 * grille à reine 
  • 2 * planche de partition 

Si vous choisissez une ruche avec des pieds, assurez-vous qu'ils puissent être facilement retirés sans ouvrir la ruche, dans le cas où vous deviez mettre cette ruche dans votre voiture pour la déplacer.

Pour le travail aux ruches

  • Gants 
  • Combinaison/veste 
  • Voile 
  • Enfumoir 
  • Brosse abeille 
  • Grattoir 
  • Lève cadre 
  • Brûleur à gaz 

Pour la préparation des cadres 

  • Bobine de fil Inox (fil pour cadre) 
  • Roulette zigzag pour tendre le fil 
  • Transformateur électrique (pour poser la cire) 
  • Clous d'écartement (tapisser) 
  • Cire cadre de corps et de hausse Dadant 

Pour l'extraction du miel 

  • Extracteur en Inox 
  • Fourchette à désoperculer 
  • Bac à désoperculer 
  • Bidon alimentaire à miel 
  • Double passoire à miel 
  • Maturateur Inox 
  • Réfractomètre à miel 
  • Pots Pour l'élevage de reines 
  • Ruchettes d'élevage ? (trop tôt, musique d'avenir) 

Pour le support des ruches 

  • Banc/poutre 
  • Pied/trépied/brique 
  • Fontaine/abreuvoir/bac à eau et bouchons de liège 
  • Sangle pour fixer le toit/ruche au banc 

Pour peupler votre ruche, votre première colonie d'abeilles 

  • Adressez à votre comité de votre section neuchâteloise d'apiculture, elle vous renseignera auprès de quel apiculteur(-trice) vous pourriez vous adresser. 
  • Assurez-vous que la race d'abeilles soit celle préconisée par la SAR, soit la Carnica. Les caractéristiques de cette race sont décrites sur la page des moniteurs-éleveurs, mais la plus importante pour vous pour débuter est la douceur. 
  • La reine doit être de pure race Carnica. 

Et maintenant, il n'y plus qu'à!